La réforme de la garde à vue a été votée : Les problèmes ne font que commencer !

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

COMMUNIQUE DE PRESSE

L’UNSA Police a pris acte du vote ce jour par les parlementaires du texte de loi réformant la garde à vue.

Pour autant, l’UNSA Police, s’inquiète des effets de cette réforme sur le travail quotidien des policiers.

L’UNSA Police regrette que, malgré les nombreuses consultations de l’ensemble des acteurs de la chaîne pénale dénonçant les excès et les insuffisances de cette loi, le législateur n’ait pas jugé utile de prendre davantage le temps de la réflexion devant une réforme aussi essentielle de notre procédure pénale.

L’UNSA Police réitère ses inquiétudes devant l’absence de moyens nécessaires (délai de formation, adaptation des locaux de police, manque d’effectifs, etc…) pour concrétiser et adapter dans les commissariats les nouvelles exigences qu’impose cette loi.

Pour les policiers enquêteurs qui ont le sentiment légitime de ne pas avoir été entendus, la déception est grande. Bien qu’animés par une volonté constante de préserver l’efficacité de l’enquête, ils redoutent maintenant de devoir subir de nouvelles contraintes aboutissant indéniablement à une baisse du taux d’élucidation !

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »