Force doit rester à la loi

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

COMMUNIQUE DE PRESSE

Durant le week-end, le commissariat de Champigny (94) a été la cible de deux attaques par des jeunes individus souhaitant imposer leur loi et une zone de non-droit dans nos villes.

L’UNSA Police dénonce l’aisance de certains jeunes à s’attaquer à un commissariat de police avec pour simple prétexte, leur opposition à la création d’une « patrouille anti-trafics ». L’UNSA Police rappelle que force doit rester à la loi,  il est inconcevable de penser qu’un groupuscule de jeunes gens puisse, dans la violence, dicter la ligne de la politique locale en matière de sécurité.
La lutte contre tous les trafics et l’économie souterraine est essentielle au maintien de la tranquillité publique.

L’UNSA Police s’insurge de l’évolution des agressions envers les policiers et rappelle les nombreux guets-apens dont ont été victimes les forces de l’ordre ces derniers mois.

L’UNSA Police apporte son soutien à tous les collègues impliqués quotidiennement sur les missions de sécurisation dans ces secteurs sensibles et réaffirme que l’implantation des commissariats dans ces quartiers répond à une attente de nos concitoyens.

L’UNSA Police demande rapidement les moyens nécessaires pour mettre fin à ces agissements. Pour l’UNSA Police, ces attaques ne sont pas le fruit de gamins s’amusant à proximité du commissariat mais bien d’une volonté d’engager un rapport de force avec la police.

S’attaquer ou provoquer les policiers n’est pas un jeu d’enfant et ces incidents ne doivent pas être pris à la légère.  De tels comportements ne doivent pas restés impunis mais être sanctionnés afin d’en dissuader leur réitération.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »